Sur nos écrans : recherche multicritère

Retrouvez nos séances par date ou par village
- - - | |

St Germain de Calberte

Dans un jardin qu'on dirait éternel

Sortie en : 20

Durée : 01h40min

Genre : Comédie dramatique

Mention : Dès 12 ans

Origine : Japon

De : Tatsushi Ōmori

Avec : Kiki Kirin, Haru Kuroki, Mikako Tabe

Synopsis

Dans une maison traditionnelle à Yokohama, Noriko et sa cousine Michiko s’initient à la cérémonie du thé. D'abord concentrée sur sa carrière dans l’édition, Noriko se laisse finalement séduire par les gestes ancestraux de Madame Takeda, son exigeante professeure.

Critique

Dans l’éternité de son jardin, tout en harmonie et délicatesse, Kirin Kiki donne au cinéma un dernier rôle grave et subtil, où l’art de la cérémonie du thé se mue en célébration de l’art d’une actrice, paraissant toucher à l’essence du sacré et de la grâce. Derrière un ton léger et poétique, le premier film sur les écrans français du réalisateur Tatsushi Omori propose une critique terrible de la condition de la femme au Japon. “Dans un jardin qu’on dirait éternel” invite à une mobilisation de tous les sens du spectateur. Proprement éblouissant. 

Bande annonce



St Germain de Calberte: sam. 26 juin à 20h30min

Seules les bêtes

Sortie en : 2019

Durée : 01h57min

Genre : Thriller policier

Mention : Dès 12 ans

Origine : France

De : Dominik Moll

Avec : Laure Calamy, Denis Ménochet, Valeria Bruni‑Tedeschi, Damien Bonnard

Synopsis

Une femme disparaît. Le lendemain d'une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où subsistent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n'ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais personne ne se doute que cette histoire a commencé loin de cette montagne balayée par les vents d'hiver, sur un autre continent où le soleil brûle, et où la pauvreté n'empêche pas le désir de dicter sa loi.

Critique

Vingt ans après Harry, un ami qui vous veut du bien, Dominik Moll nous entraîne d’Abidjan au causse Méjean, dans les méandres d’une intrigue, pour le moins complexe, qui explore brillamment les affres de la solitude contemporaine à l’heure d’Internet. On est dans un fascinant jeu de bonneteau, dont nous sommes les pigeons ravis. La précision de la mise en scène et la qualité de l’interprétation mettent en valeur une intrigue à tiroirs parfaitement maîtrisée. Dominique Moll a rarement atteint ce degré de profondeur et d’ampleur narrative et persiste en cinéaste du malaise et de l’inquiétante étrangeté.

Bande annonce



St Germain de Calberte: sam. 10 juil. à 21h00min