Sur nos écrans : recherche multicritère

Retrouvez nos séances par date ou par village
- - - | |

Nos lieux de projection

St-Martin-de-Boubaux

Salle municipale

Daaaaaali !

Sortie en : 2024

Durée : 01h18min

Genre : Comédie surréaliste

Mention :

Origine : France (VF)

De : Quentin Dupieux

Avec : Anaïs Demoustier, Gilles Lellouche, Pierre Niney, Alain Chabat, Edouard Baer, Pio Marmaï, Jonathan Cohen, Hakim Jemili, Jérome Niel, Marc Fraize

Synopsis

Une journaliste française rencontre Salvador Dali à plusieurs reprises pour un projet de documentaire.

Critique

En s’emparant pour la première fois d’une figure célèbre, Quentin Dupieux concocte à nouveau la recette désormais bien connue de son cinéma, un casting détonnant au service d’un film concept, drôle et déconstruit. Il pousse cette fois-ci tous ces curseurs au maximum et dans une outrance assumée, parvient à saisir une certaine vérité de Salvador Dali dans ce portrait-hommage. Le tout rythmé par une ritournelle enivrante signée Thomas Bangalter (Daft Punk) mais surtout enrichi d’une étude sur le statut du génie, voire sur la faculté du quidam d’en être un. Drôle, bizarre et totalement génial.

Bande annonce



St-Martin-de-Boubaux: jeu. 13 juin à 21h00min

Pas de vagues

Sortie en : 2024

Durée : 01h32min

Genre : Drame authentique

Mention :

Origine : France (VF)

De : Teddy Lussi-Modeste

Avec : François Civil, Shaïn Boumedine, Mallory Wanecque

Synopsis

Julien est professeur au collège. Jeune et volontaire, il essaie de créer un lien avec ses élèves. Un jour, sa vie bascule : il est accusé de harcèlement par une élève de sa classe. Face aux pressions du frère aîné de la jeune fille et celles de ses camarades de classe, Julien cherche du soutien parmi ses collègues et sa hiérarchie. Mais devant le risque d’embrasement, le silence règne.

Critique

Un film complexe et qui va faire discuter à la sortie de la séance. Et c’est déjà bien ! Un film sincère (le réalisateur est professeur et c’est son histoire) et assumé dans ses partis pris (et comment lui reprocher ?). Il n’épargne personne, c’est un portrait pas forcément élogieux de l’humain mais le film essaie d’éviter tout manichéisme. Surtout il éclaire et alerte sur la complexification de certains métiers. Et plus globalement, il pose une question fondamentale sur l’avenir de nos sociétés : comment et où trouver toujours plus d’énergie pour continuer à être habité par une haute idée de ce que l’on fait ? Comment ne pas jeter l’éponge quand tout prend l’eau ? Comment prendre des risques pour faire au mieux tout en se protégeant ? Laissons le réalisateur conclure « Mon film est un cri. Et ce cri porte en lui l’espoir. Il reste des hommes et des femmes qui sont passionnés par la transmission - moi-même, malgré les défis, je ne peux me résoudre à renoncer à mon rôle d’enseignant. Je suis trop reconnaissant envers l’école pour tout ce qu’elle m’a apporté »

Bande annonce



St-Martin-de-Boubaux: jeu. 11 juil. à 21h00min